Pourquoi ne pas passer par le crowdfunding ?

À première vue, le crowdfunding parait être une démarche totalement insensée. Pourtant, de nombreux projets ont déjà vu le jour grâce à son existence. Ce financement collaboratif permet de réunir une somme astronomique étant donnée l’ampleur mondiale qu’il prend.

C’est quoi le crowdfunding ?

Littéralement, le crowfunding veut dire financement par la foule. Mais le plus souvent, il est connu sous le nom de financement participatif. Cette méthode de socio-financement réuni un porteur de projet au reste du monde. C’est-à-dire à tous ceux qui veulent verser de l’argent pour contribuer à la réalisation d’un projet.

Aujourd’hui, ce mode financement est surtout connu à travers internet, d’où son caractère mondial. Lorsqu’un porteur de projet rencontre des soucis pour avoir un fonds propre, il peut se tourner vers cette démarche. C’est une pratique qui permet d’obtenir une levée de fonds pour mener à terme un projet.

Le crowdfunding ou financement participatif s’aligne au même rang que les autres investisseurs comme la banque ou les business angels. Cependant, il faut admettre qu’il participe à la conception d’une nouvelle forme de levée de fonds rentable.

Ce mode de financement connait un cadre légal depuis le geste réalisé par l’ancien président américain Barck Obama. Suite à son intervention, une distinction est établie au niveau du crowdfunding. Il y a celui qui permet de donner de l’argent sous forme de don et celui qui permet d’obtenir un retour sur investissement.

Les différentes formes de crowdfunding

Un baromètre datant de 2017 a recensé près de 30 mille plateformes de placement participatif. Suite aux dispositifs légaux concernant cette méthode, il existe 3 différentes formes de crowdfunding.

Le don

Le don est la forme la plus ancienne de crowdfunding qui existe. Il se divise en deux parties. Il y a le don qui ne demande aucune contrepartie et il y a celui qui exige une contrepartie suite à la donation effectuée. Chez les Anglo-saxons, ils parlent le crowdgiving.

Le fonctionnement de ce mode de financement est simple. Suite à une sollicitation, une personne physique ou morale peut financer la réalisation d’un projet sans rien attendre en retour. Ce qui est souvent le cas pour un projet personnel ou destiné à une association. D’ailleurs, certaines plateformes sont entièrement dédiées à la collecte de don pour les associations.

Certaines plateformes œuvrent dans la récolte de don avec contrepartie. Cependant, le geste de remerciement n’est pas d’ordre financier. Suite au don effectué par la personne physique ou morale, il a droit à un préachat.

Avec un don avec contrepartie, les investisseurs ne reçoivent la récompense que lorsque la somme demandée est atteinte. C’est une condition qui est indiquée dès le départ. Ils peuvent aussi obtenir un cadeau. Le choix de celui-ci dépend du porteur de projet. Certains offrent des coffrets de chocolat, une boîte de gâteau…

Le prêt ou le crowdlending

Cette démarche est assez similaire au prêt que proposent les institutions bancaires. Sauf qu’ici, les investisseurs sont des personnes physiques et/ou morales. C’est-à-dire que le porteur de projet expose son idée.

Les investisseurs versent la somme qu’il désire mettre dans le projet. La somme apportée par chaque investisseur lui sera retournée lorsque cela est possible. Selon les modalités convenues par les deux parties, le prêt peut porter ou non des intérêts.

Il existe deux sortes de plateformes dédiées à ce genre de prêt. Il y a celui qui est destiné aux particuliers. Il peut servir à réaliser divers projets comme le chat de cadeau ou le financement d’un voyage. Puis, il y a le prêt dédié aux entreprises. Il est associé à des prestataires de paiement. Ces derniers participent au paiement au cas où les emprunteurs rencontrent une défaillance.

L’investissement participatif

C’est la dernière forme de crowdfunding qui vient compléter la liste. Il y a certaines distinctions à faire à ce niveau. Elles sont classées en fonction du mode de rémunération choisie et de la nature de l’investissement.

Il y a le financement consacré aux startups ou autre. En contrepartie de leur participation, les investisseurs peuvent recevoir des parts au sein de la startup ou de l’entreprise. Ils deviennent alors actionnaires de l’établissement. La rétribution financière varie en fonction de la plus-value réalisée ou du dividende apporté par chaque actionnaire.

Enfin, il y a le financement destiné à un projet bien précis. La rémunération de chaque investisseur se fait par l’intermédiaire d’un versement d’intérêt. Mais pour cela, ils doivent d’abord faire la souscription d’obligations. C’est ce qui va leur permettre de financer un programme de promotion immobilière.

Conseils pour réussir sa campagne de crowdfunding

Pour réussir sa campagne de crowfunding, il a plusieurs astuces à mettre en place. Commencez déjà par vous entourer. Créer votre propre communauté web peut vous aider à lancer facilement la promotion de votre campagne d’investissement participatif. Plutôt vous commencez, plus vous augmentez votre chance de mener à bien votre projet de financement. En quelque sorte, vous jouer votre propre média en prônant vous-même votre cause.

Autrement, demandez une somme d’argent dont le montant est réaliste. Ne placez pas la barre trop haute. Toutefois, pensez à inclure les différents frais affectés à votre objectif. Notamment, les taxes à prévoir une fois que votre activité va débuter. Étant donné que la plateforme peut exiger une commission, il faut éventuellement inclure cette charge dans le montant à demander.

Sinon, n’oubliez pas de faire appel à votre créativité pour remercier vos investisseurs. Il est important que vous ayez une valeur ajoutée pour chaque option que vous leur proposez.

Enfin, il est important de faire bonne impression jusqu’à la fin. Une fois que la somme recherchée est obtenue, en des cadeaux (s’il y en a), il faut aussi adresser un mot de remerciement à tous vos contributeurs. Un remerciement de façon public vous permet de leur démontrer votre gratitude.

Étant donné que les réseaux sociaux sont très demandés en ce moment, vous pouvez les utiliser pour faire votre démarche. Il est important de rester en bons termes avec votre communauté. Cela en va de l’image de votre entreprise. Mais aussi de celui que vous dégagez en tant que personne.

Mes conseils et envies :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici